Hôtels, restaurants et bars : l’heure de la réouverture ?

Plus épuisantes que les fake news, les informations provisoires. Tellement d’informations au conditionnel et si peu de temps pour prendre les bonnes décisions.

Alors… ouverture en zone verte ? Quand ? Comment ? Quelles mesures prendre ? Sur quelles aides anti-crise pourrez-vous compter ?

Chez Badakan, on en discute beaucoup avec vous : voici un petit éclairage de la situation pour avoir un peu de recul.

“Une priorité nationale !”

Quand le Premier Ministre parle d’ouverture des restaurants : les points-clés à retenir.

Jeudi 14 mai, le Gouvernement, par la voix d’Edouard Philippe, s’est exprimé sur la réouverture des établissements liés au secteur du tourisme, dont les restaurants, les bars et les hôtels. Toute la filière touristique est à l’arrêt depuis mi-mars : les bars, cafés et restaurants pourront rouvrir leurs portes le 2 juin dans les zones vertes. Une date qui sera confirmée le 25 mai.

Maintenant que la date semble posée, quelles mesures vont stimuler le retour des clients ?

Des vacances, des vacances, des vacances !

Bonne nouvelle, les Français se posent la question des vacances d’été. Pour les rassurer, l’Etat garantit les réservations et les billets de transport (échange ou remboursement). Edouard Philippe a même souligné que « les acteurs du tourisme, de l’hôtellerie se sont engagés à faire en sorte qu’ils soient intégralement remboursés dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances ».

Des modalités à préciser toutefois.

C’est simple, les Français vont voir double.

Au moins sur deux plans. Celui du nombre de bénéficiaires de Chèques-Vacances qui passe de 4 à 8 millions. Et au niveau de la valeur des Tickets Restaurant dont le plafond augmente désormais à 38€ (le menu gastronomique, s’il vous plaît !). Ces titres peuvent maintenant s’utiliser aussi bien le week-end et les jours fériés. Du pouvoir d’achat un peu plus orienté vers le secteur : un peu de concret, ça fait du bien.

En parallèle, un plan de relance exceptionnel.

En plus d’annoncer la réouverture des restaurants et des hôtels dans les zones vertes à partir du 2 juin, Edouard Philippe a dévoilé les contours d’un plan de relance engageant un financement public à hauteur de 18 milliards d’euros.

Plus précisément, pour vous cela signifie que :

  • Le recours à l’activité partielle s’étendra jusqu’en septembre 2020
  • L’accès au fonds de solidarité sera prolongé jusqu’à fin décembre 2020.

Il faut savoir que 62 000 entreprises du secteur ont d’ores et déjà bénéficié de 6,2 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat.

Le plan prévoit, selon Nicolas Dufourcq, directeur général de la Banque Publique d’Investissement, un milliard de « prêts tourisme » à dix ans au taux d’environ 2,7 % et 500 millions de fonds propres.

Mais voilà, on parle bien de prêts. Un point qui n’a pas échappé à Didier Chenet, président du syndicat patronal GNI-Synhorcat : “« Cette annonce des vacances est un soulagement pour nos entreprises mais les milliards annoncés par le gouvernement, c’est beaucoup, beaucoup de dettes, ce qui est angoissant pour nos entreprises. ». Une lecture partagée par Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage qui se félicite des « mesures positives » récentes mais s’inquiète que l’on cherche « à financer des pertes d’exploitation avec des prêts ».

Une autre déception qui augmente la frustration chez les acteurs de la restauration est le refus de faire un geste sur le TVA qu’Olivier Bertrand, en tête, souhaitait voir abaissée à 5,5%.

C’est ouvert ou rouge ?

La réouverture du service à table est imminente pour les restaurants en zone verte. Mais ceux qui sont encore situés dans des zones rouges doivent commencer à se préparer. Pourquoi ? Deux phénomènes intéressants sont en train de se produire :

Les employés retournent dans leurs entreprises et augmentent naturellement la demande en termes de restauration.

Les gens peuvent circuler librement à 100km à la ronde, sans distinction de zones, ce qui induit aussi la possibilité d’afflux de nouveaux clients dans un avenir proche.

Petit rappel sur cette histoire de couleurs.

Elles correspondent à une évaluation sanitaire du département sur le taux de nouveaux cas de Covid-19, la tension dans les services de réanimation et les capacités de dépistage. Cette évaluation est mise à jour toutes les semaines. Les zones oranges ont disparues le 7 mai pour simplifier les choses.

Ce qu’il faut retenir : vous êtes dans une zone rouge aujourd’hui ? Votre situation peut changer très rapidement. Surveillez la mise à jour de la carte !

https://www.cartedudeconfinement.fr/

N’oubliez pas non plus d’annoncer votre réouverture : ce serait dommage que vos clients potentiels ne soient pas au courant !
A l’origine destinées à la livraison ou la vente à emporter, de nombreuses initiatives permettent de se faire recenser auprès de vos clients. Dès le 2 juin, il y a fort à parier qu’elles concerneront aussi les établissements ouverts au public.

Bon alors, qu’est-ce que je vous sers… et surtout comment ?

8 Français sur 10 ont envie de retourner au restaurant à leur réouverture mais pas forcément comme avant : leur intention permet d’estimer une baisse de 12% des repas pris en salle. Donc, nous y voilà, zone verte, déconfinement, réouverture… mais quand nous échangeons avec vous sur cette reprise imminente, vous êtes très nombreux à nous remonter votre inquiétude sur les mesures à prendre pour protéger aussi bien vos clients que vos équipes.

Prise de température des clients et du personnel, mise à disposition de gel hydroalcoolique et de masques avec visière pour les professionnels, procédure de lavage de toutes les matières premières, ouverture de terrasses sur la voie publique, suppression des prestations type buffets et brunchs, nouveau plan de salle pour créer des tables de 8 personnes maximum espacées d’un mètre… Beaucoup de contraintes vont accompagner la réouverture des restaurants. Un accord définitif doit intervenir avant le 25 mai pour permettre aux établissements de prendre les mesures nécessaires avant leur réouverture.

Pour former les équipes aux gestes barrières et à leur adaptation dans les métiers plus spécifiques, de nombreux clients Badakan nous ont déjà indiqué avoir recours à des séances en visioconférence (zoom, jitsi, teams, skype, whatsapp… chacun sa solution !)

De plus, il est important de pouvoir garder le contact et de partager un peu plus que des consignes et des mesures de précautions.

Et vous, qu’est-ce que vous pensez de tout ça ?

Badakan permet aux entreprises de trouver et gérer leur personnel pour des missions courtes. #SIRH #Tech → www.badakan.com/entreprises

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store